La FFH est certifiée Qualiopi

  • Post category:ACTUALITÉS
  • Post published:13 octobre 2021

Le 29 septembre dernier la FFH a obtenu la certification Qualiopi, catégorie « actions de formation ». Mais qu’est-ce que cela signifie et implique ? Myriam Legras, qui a piloté la demande pour le pôle expertise-formation, répond à nos questions.

Peux-tu nous dire ce qu’est Qualiopi ?

Il s’agit d’une obligation pour tout Organisme de Formation qui souhaite bénéficier de financements publics tels que pôle emploi, les conseils régionaux ou de financements mutualisés comme ceux de l’AFDAS ou de tout autre opérateur de compétence et cela avant le 1er janvier 2022. C’est aussi une évaluation des processus mis en place avec un système de preuves pour prouver ce que nous présentons. Cette certification s’étire dans le temps et ne finira jamais tant que cette obligation sera en vigueur.

En quoi cela va-t-il faire évoluer les processus mis en place par le passé ?

Cela implique la mise en place d’une réelle démarche qualité dans la mise en œuvre de nos formations : avant, pendant, après et même bien après la formation. Cela va de la préparation de la formation jusqu’à sa clôture en passant par son animation, la qualité des formateurs proposés et le développement continu de leurs compétences. Elle met également le stagiaire au centre du dispositif : ses attentes, ses besoins, ses apprentissages, ses réussites ou ses échecs…tout est fait pour que le stagiaire soit bien. Enfin et surtout, c’est l’opportunité de nous structurer, en nous obligeant à travailler tous ensemble, nous organiser, formaliser les démarches, les processus, développer et mutualiser les outils. Une démarche similaire mais un peu particulière sera initiée avec la ligue AURA et le comité régional Occitanie qui sont certifiés Qualiopi depuis 2020.

Concrètement, qu’est-ce que ça va changer pour les acteurs de la formation ?

Chaque comité régional Handisport et chaque commission doit identifier un référent formation, quelqu’un de sensibilisé à la formation et qui va être le lien entre le pôle expertise-formation et son comité ou sa commission. Le pôle expertise-formation va accompagner les régions et les commissions sportives dans leurs projets de formation mais aussi coordonner, impulser et les soutenir parce qu’on sait qu’ils n’ont pas que la formation à gérer au quotidien. Pour cela, le pôle expertise-formation travaille essentiellement avec les commissions sportives dans la formalisation des outils pédagogiques et avec les comités dans l’organisation administrative des formations. Nous pouvons aussi accompagner les CRH dans la mise en place de formations autres que celles d’encadrement sportif (par exemple, nous travaillons actuellement avec la région PACA sur une formation marketing et communication).

Quels processus allez-vous mettre en place pour organiser cette nouvelle démarche ?

On va travailler différemment parce que nous sommes obligés d’anticiper. Il y aura une réunion annuelle (voire deux) de programmation des formations avec tous les acteurs afin de se mettre d’accord sur les formations qui seront nécessaires aux projets territoriaux et sportifs. Cela permettra aussi de communiquer bien en amont sur nos formations et faciliter les inscriptions de stagiaires. La déclaration des formations sur l’extranet se fera uniquement par le référent régional et non plus par les commissions sportives. On essaie de bien distinguer les rôles de chacun. Il y aura aussi une réunion annuelle de bilan pour les formations passées afin de recenser les difficultés, et peut-être repérer les incohérences liées à l’ingénierie mise en place, tout cela dans l’objectif de faire évoluer nos façons de faire, nos contenus et nos évaluations. Cela implique aussi la formalisation d’outils obligatoires à chaque session de formation déclarée : la fiche programme à destination des financeurs et des stagiaires, le cahier des charges à destination des comités régionaux et les fiches commandes destinées aux formateurs. Pour information, tous les outils sont sur la plateforme en ligne Caroline connect, dite « claco » et sont accessibles à tous les référents régionaux et disciplinaires.

Est-ce que ces process concernent toutes les formations ?

Oui, toute formation doit passer dorénavant par le pôle expertise-formation et faire l’objet de ce travail de formalisation et de suivi. Seules les sensibilisations (type abécédaire) restent sous la responsabilité des CRH et ne rentrent pas dans ces process.

Est-ce que cette certification est acquise définitivement ?

Non, il va falloir respecter les différentes démarches initiées par le pôle pour répondre aux exigences de Qualiopi car dans 18 mois en mars 2023 il y aura la révision de la certification et il faudra apporter les preuves de ce que l’on a mis en place. On ne fait que commencer le travail, il va falloir mettre en œuvre et respecter ce que l’on a annoncé lors de l’audit.

Peux-tu nous dire un mot sur la formation des formateurs ?

Qualiopi implique une obligation de formation des formateurs, pour ceux qui ne l’ont pas abordé dans leur formation initiale, d’ici 2023 (ou l’engagement en formation). Les formateurs doivent avoir les compétences et on doit s’assurer de ces compétences en les formant.

Le PEF a réactualisé sa formation de formateurs pour la rendre plus accessible aux salariés. Nous proposons aujourd’hui une formation multimodale : une partie en présentiel en novembre, une autre partie en classes virtuelles, un peu comme un webinaire mais aussi en auto-formation sur la plateforme claco et il y aura aussi du travail personnel.

Pour les formateurs déjà en place, il y aura une formation continue, des webinaires, les publications, les modules de formation professionnelle continue (3 existent aujourd’hui : une sur l’ingénierie de formation, une sur l’utilisation de claco et une sur la création de vidéos).

Consultez les critères Qualiopi